Pipo le Clown fait des médicaments

Voici la reconstitution imaginaire du dialogue  récemment enregistré dans la salle de R&D ( Recherche et Développement)  d’une grande firme pharmaceutique.
–       « Eh ! les gars, écoutez ! je viens d’avoir une idée géniale pour faire du blé : on va mettre sur le marché un truc qui inhibe la recapture des médiateurs cérébraux ! »

–       «  Arrête, Billy, ça fait des lustres qu’on en vend ! Les gens sont habitués, ils savent qu’on manque de sérotonine quand on est déprimé… Le marché des antidépresseurs est saturé, t’as deux trains de retard !”

–       « Oui, je sais bien ça ! Mais mon idée, elle est ailleurs. On va dire que c’est anti psychotique ! »

–       «  Ah ! tu vas guérir la psychose avec ton truc ! Pourquoi pas avec de l’aspirine tant que tu y es ? »

–       «  Il s’agit pas de guérir quelqu’un, mais un malade qui va se sentir mieux, psychotique ou pas, c’est toujours ça de gagné, non ? On n’a qu’à l’appeler ‘antipsychotique atypique’ ! »

–       «  Mais ça ne veut rien dire ! »

–       « C’est les énormités les plus grosses qui marchent, vous savez bien les gars !  En plus, on va dire que c’est efficace en cas de dépression bipolaire aiguë ! »

–       « N’importe quoi, mec ! D’abord la maladie bipolaire, c’est une affection chronique, et en plus des anti-dépresseurs là dessus, on sait depuis longtemps que c’est pas le top !

Non, les médecins vont se méfier ! »

–       « On n’a qu’à dire que ça marche aussi dans la schizophrénie ! Là c’est du lourd, ils auront confiance… On dirait aussi  que ça prévient  les rechutes ; comme une rechute,  on n’est jamais sûr que ça arrive, la prévention de la récidive, c’est du 100% comme indication ! »

–       «  Mais ils vont jamais gober çà ! Un dopage en sérotonine et hop ! tu traites la dépression, l’accès maniaque, la bipolarité, la schizophrénie… Et pourquoi pas l’asthme et les cors au pied ? »

–       «  Écoutez, faut pas chipoter, on a besoin de thunes, et il faut faire croire qu’on trouve des nouveaux médicaments.  Faites confiance au département marketing, il vont nous concocter ça aux petits oignons… »

Fin de l’enregistrement.

Ces propos sont inventés, mais pas les informations factuelles .

Un laboratoire met actuellement sur le marché la quiétapine, remboursée par la Sécurité Sociale. La firme la présente effectivement comme un anti-psychotique atypique, avec les indications citées.

Un dernier détail : on ne sait jamais,  si votre médecin vous prescrit de la quiétapine en prévention de la récidive de votre dépression, rappelez lui simplement de ne pas l’associer à des inhibiteurs du cytochrome P450CYP3A4 ! D’accord, vous ne savez pas ce que c’est,  mais votre praticien, le sait  sûrement : la médecine est aussi une science, pas seulement un art.

Conflits d’intérêt : L’auteur,  malgré son style polémique et sa vigilance à garder un esprit critique ne se prive pas des bienfaits des médicaments, et se réjouit que la pharmacopée se soit étoffée depuis l’aspirine et le solucamphre.

Dr Christophe Marx

Janvier  2012

Pour envoyer à l’auteur votre réaction à ce billet :

Retour à la liste des publications

Aucun commentaire

Réagissez au texte