Y: Yeux, Yiddish

Yeux

Ce sont les yeux qu’il faut observer pour voir une personne en train de penser : La PNL (programmation neurolinguistique) suggère que lorsqu’une personne lève les yeux, il est probable qu’elle voit une image (un souvenir visuel, ou une image construite) ; Lorsque ses yeux se tournent latéralement, elle entend dans sa tête un son (souvenir auditif ou son imaginé)
Lorsqu’elle baisse les yeux, elle se centre sur une sensation corporelle.
La PNL recommande de parler à la personne de manière cohérente avec son approche du monde :

-Visuellement :» Est-ce que c’est clair pour vous ? »
-Auditif :» Comment cela résonne-t-il pour vous ? »
-Kinesthésique : « Est-ce que vous sentez ce que je veux dire ? »

Yiddish

Langue des communautés juives d’Europe centrale qui s’apparente à l’ancien haut allemand, avec de nombreux emprunts à l’hébreu.
Dans son livre « Des jeux et des hommes  » Eric Berne puise dans la culture yiddish le nom d’un des jeux qu’il analyse : le Schlemiel.
C’est celui qui fait toujours des bêtises ( pour qu’on lui pardonne…)
Voilà à peine une heure qu’il est chez vous, qu’il a déjà brûlé la nappe avec sa cigarette, renversé son verre de jus de tomate sur la moquette neuve, fait tomber la tringle du rideau, et fait une gaffe qui a provoqué le départ sanglotant de votre fille de 14 ans…
Ce Schlemiel, c’est l’idiot du village, mais aussi l’emmerdeur et le maladroit.
D’où l’expression:  » Allez, fait pas ton Schlemiel, aujourd’hui… »

Aucun commentaire

Réagissez au texte