Ah ! que le sens est joli…

Permettez-moi de vous guider dans le joli jardin du mot «sens».

D’abord la SENSorialité : vous savez combien il est fondamental de pouvoir  sentir, toucher, entendre, goûter , voir …

Ensuite la SENSualité, qui est l’antidote parfait contre la dépression et toute névrose. En effet, lorsque nous éveillons nos sens à la beauté, à la douceur, à l’harmonie –alors nous sommes pleinement dans l’ici et maintenant.
Ce positionnement dans la réalité constitue une alternative exclusive aux démons de l’autrefois et ailleurs, le lieu des  souvenirs nauséabonds d’un passé qui se remâche indéfiniment.
Irait-on jusqu’à dire que, pour sortir de son scénario tragique, il suffit de  savoir s’ouvrir à la sensualité ?  C’est en tout cas une piste de réflexion en psychothérapie !

N’oublions pas d’affirmer  la différence entre sexualité ( forcément limitée par des codes sociaux et moraux) et la sensualité, toujours bienvenue et qui mérite d’être «nettoyée» de toute suspicion de collusion avec la sexualité ou la volupté lascive !
Echanger quelques minutes d’un massage d’épaules apporte un grand bien être ( même au travail)  et ne devrait pas provoquer de réflexions moqueuses ou réprobatrices !

Voici maintenant le «SENS», qui veut dire direction : un bateau a un cap, un chemin a un horizon, et une vie a… un sens !

N’oublions pas le «SENS», la signification ! Nous cherchons le sens d’un mot, d’une action… Nous avons même souvent à traduire le sens, d’une langue à l’autre, mais aussi  dans une optique plus psychologique que linguistique d’un être à l’autre. Le mot communication par exemple n’a sans doute pas le même sens pour un homme et pour une femme !

Cerise sur le gâteau, «SENS» veut dire aussi cohérence : on dit bien qu’une chose incohérente n’a pas de sens, qu’elle est «insensée» ! Et quand on sait la proximité du mot cohérence avec celui de justice ( on considère souvent que ce qui est injuste est incohérent, et réciproquement) alors  on découvre comment ces mots qui se faufilent les uns dans les autres ouvrent à une compréhension profonde de la nature humaine.

Dans ce monde insensé, je vous souhaite de trouver tout le sens du monde !

Dr Christophe Marx
Juin 2011

Pour envoyer à l’auteur votre réaction à cet article 

Retour à la liste des publications

Aucun commentaire

Réagissez au texte