M: Manipulation, Milgram

Manipulation

Lorsqu’on veut faire en sorte que l’autre se comporte d’une manière qui nous convienne, on peut l’obliger, lui demander … ou agir de façon plus insidieuse.
On observe souvent les patients en train de manipuler leur environnement, voire leur thérapeute. Il arrive parfois que le thérapeute ait recours à la même technique.
Mais comme c’est – évidemment – pour le bien du patient, on dira plutôt qu’il manoeuvre. Le terme est plus joli, mais c’est important de savoir qu’il s’agit de la même chose.
Le problème n’est pas de manipuler, mais c’est d’en être conscient, et de le faire avec intégrité

Milgram

Célèbre pour son expérience de psychologie expérimentale sur la soumission à l’autorité.
Des sujets sont invités ( pour des motifs « scientifiques » !) à torturer un homme attaché sur une chaise électrique.
Le cobaye est en fait un comédien, et nulle décharge ne lui parvient mais la supercherie est crédible.
Lorsque le sujet est seul ( et ceci s’est vérifié dans plusieurs pays) il envoie la décharge ‘létale » (400 volts ) dans deux tiers des cas !
Lorsque les sujets sont mis par deux, il s’observent mutuellement, se concertent, expriment leur refus de la violence, et ils ne sont plus que 17% à accepter de « tuer » le cobaye humain.
Effectivement, il est efficace de diviser pour régner : ensembles, les êtres humains sont souvent meilleurs.

Aucun commentaire

Réagissez au texte