Peut-on avoir plusieurs lieux de thérapie ?

Il est hautement déconseillé d’avoir plusieurs lieux de thérapie, ou même de travail sur soi-même. En effet, il est classique d’aller « éponger » dans un lieu thérapeutique l’inconfort ou la frustration en rapport avec l’autre. La personne annule donc dans un lieu les progrès qu’elle peut faire dans l’autre, en termes de croissance et d’autonomie. Cela ne joue pas évidemment lorsque la « thérapie » est uniquement à destinée gratifiante ( relaxation, soutien, développement de compétences…)
Il faut donc être attentif à ne pas multiplier ces sites : psychothérapeute ( quelle que soit son approche), médecin traitant, entretiens avec sophrologue, acupuncteur, accompagnateur spirituel…. les exemples sont variés. Ici, et dans la nécessaire dimension transférentielle, abondance de bien… nuit !
Il faut choisir son thérapeute… et renoncer aux autres : c’est déjà un premier choix d’autonomie. Seule exception : un stage thérapeutique ponctuel avec un autre thérapeute : mais avec le feu vert du premier, et en acceptant qu’ils se mettent en contact .

Aucun commentaire

Réagissez au texte